femmes

C’est un sujet qui me travaille depuis des années. Sans forcément en parler autour de moi. Mais ça m’a toujours choquée. Aujourd’hui, j’ai un blog, une audience alors j’en parle. Je me sens presque comme Garance Doré qui parle de seins ou de vagin !

C’est bien connu, les femmes gagnent moins que les hommes, mais dépensent plus. Forcément. Je ne sais pas ce que c’est d’être un homme, évidemment, mais vivant avec l’espèce depuis toujours : père, frères, cousins et bien sûr l’amoureux, j’en viens à la conclusion qu’être une femme ce n’est pas juste, financièrement parlant.

« Mais t’as qu’à t’acheter moins de fringues ! »

Si seulement c’était le souci. Moi je vous parle de la femme et de tout ce qui en ressort, c’est le cas de le dire. On prend la pilule, on a nos règles (baaah), on a des seins qu’on doit maintenir grâce à des « soutifs », on a des cheveux, souvent longs ou colorés ou courts et structurés, et pire… On a des poils.

Pilules (entre 10 et 30 euros), tampons (4 euros la boîte environ), cires (5 à 10 euros), crèmes, rasoirs, sous-vêtements (entre 20 et … euros), shampoing (non mais allo). Et ce sont des approximations, et tout ça faut le multiplier par mois au moins et pour quasi toute la vie…

Mais nous n’avons pas le choix. Non, on n’a pas le choix. Les hommes de notre génération ont été élevés au porno donc adieu les poils, ils ne savent ce que c’est une vasectomie (une fois que les enfants sont faits, évidemment).

J’ai lu dans le ELLE récemment que c’était une catastrophe pour les femmes de trop s’épiler « là où je pense » (où ça ?) et l’Express Styles en a remis une couche : MST, mycose, poils incarnés… Miam ! Et on ne va pas parler de la pilule. Vous savez qu’en allant faire une échographie par exemple, le radiologue peut vous dire si oui ou non vous prenez la pilule ! Genre ça se voit, ça « abime » le corps dans un sens.  Et puis les scandales récents nous ont bien calmé… Et le soutien gorge aussi serait mauvais ! Alors toutes nos dépenses depuis des années seraient juste une grande mascarade ?

Et puis le maquillage. Quand je ne suis pas maquillée, un coup sur 2, j’ai le droit à « Ca va pas ? Tu n’as pas l’air bien ! » Et bien si ça va, je suis juste naturelle… Et vous savez combien ça coûte le démaquillant ? Le coton ?

Et puis les fringues. Parce que même si ça regarde chacune d’entre nous, on s’habille plus qu’un homme. On a une pression d’être bien habillée. Sinon, on est négligé…

Bref… Et si on redevenait des vraies femmes ? Et si on s’assumait plutôt que de nous mutiler pour répondre au stéréotype de la beauté, des hommes et de la mode ?

Xo